News

Si l’automne était une chanson; serait-elle triste ou joyeuse ?

Si l’automne était une chanson; serait-elle triste ou joyeuse ?

L’été c’est une période de « nonchalance bien avouée ». Et en ce qui me concerne, ça se voit clairement sur le plan vestimentaire (t-shirts, shorts de tissus légers et sandales). Mais lorsque les premières mesures de l’automne se font entendre, que le froid revient et qu’il y a plus de feuilles au fond de la piscine que dans les arbres, il est normal que la déception survienne.
La petite Mya veut sourire à la vie.

La petite Mya veut sourire à la vie.

Je suis dérouté mais je sais qu’il nous faut avancer malgré et « avec » ce drame. Il faut que cette haine envers un enfant donne encore plus de sens à l’amour qu’on doit leur porter. Il est de notre conscience collective de faire un pas, quel qu’il soit, dans le sens de la vie pour honorer l’enfance, pour la protéger aussi.
Alain Dumas se vêtir pour mieux s’épanouir.

Alain Dumas se vêtir pour mieux s’épanouir.

Probablement que j’ai compris à cet âge le pouvoir des vêtements, le bien être qu’ils peuvent nous permettre de ressentir, l’influence qu’ils peuvent avoir sur notre manière de nous affirmer ainsi que le regard que les autres auront sur ce que l’on dégage.
Les mots de réconfort ont un réel pouvoir

Les mots de réconfort ont un réel pouvoir

Aux yeux de cette enfant je n’étais pas qu’Alain Dumas, j’étais un confident dont elle avait grandement besoin, j’étais une oreille dans sa solitude, une petite mais réelle lumière dans sa noirceur.
« À 8 ans, comme un grand »

« À 8 ans, comme un grand »

Les mots que l’on offre comme réconfort peuvent quelquefois sembler futiles, mais c’est tout l’amour et la confiance de celui qui les dictes qui vient leur donner un pouvoir.