La petite Mya veut sourire à la vie.

 Alors que je suis dans le dernier sprint avant le téléthon  Enfant Soleil (2 juin prochain), plongé dans des histoires quelques fois déchirantes mais très souvent inspirantes, je prépare la venue, devant les caméras de TVA, d’enfants qui, avec leurs familles, viendront témoigner de leur espoir d’une vie meilleure!

 

Alors vous comprendrez que lorsque je vois des histoires d’enfants violentés par leurs parents comme cette innocente petite victime de Granby je suis dérouté...

 

Je suis dérouté mais je sais qu’il nous faut avancer malgré et « avec » ce drame. Il faut que cette haine envers un enfant donne encore plus de sens à l’amour qu’on doit leur porter. Il est de notre conscience collective de faire un pas, quel qu’il soit, dans le sens de la vie pour honorer l’enfance, pour la protéger aussi.

 

 Alors je fonce davantage vers tout geste qui peut amener de l’amour. Et l’aide aux enfants malades est pour moi un pas dans le bon sens, une lumière bénéfique pour notre humanité.

 

Parmi mes lumineuses découvertes de cette année il y a le petit Alexis, atteint du syndrome de Dravet, avec qui je partage l’écran pour la publicité de la Maison Enfant Soleil.

Ce petit bonhomme enjoué que vous voyez dans la publicité vit des moments pas mal moins heureux ces derniers jours ayant à subir une batterie de tests. Mais la résilience est l’une de ses armes.

  

Même chose pour la petite Mya qui souffre de plusieurs pathologies mais qui veut sourire à la vie.

 

Le téléthon c’est une immense production télévisuelle annuelle. C’est 15 heures continues de musique, d’artistes invités, de témoignages touchants, de chansons, d’éclairages soignés….Alors quand en bout de piste le Québec clame, avec une riche émotion, les montants recueillis, c’est toute cette fierté de la vie qui en résulte.

 

Pour ces trop nombreux enfants malades et leurs proches 15 heures d’hommage à la vie en direct à la télévision représente un phare essentiel puisque lorsque les caméras s’éteignent c’est 8,745 heures qui s’écouleront avant le prochain phare.

 

« La vie est si fragile » oui, mais ensemble nous sommes plus forts. Vive l’enfance, Vive la Vie.

 

Alain Dumas
alaindumas.ca

 

 

Mots clés: alain dumas

Laisser un commentaire