Si l’automne était une chanson; serait-elle triste ou joyeuse ?

Pour ma part ce serait une chanson dont l’introduction serait un peu tristounette. Mais je dois admettre que le refrain de l’automne (qui est le même, année après année) ne me déplait pas au contraire.

 

Les feuilles des arbres qui rougissent, les enfants qui ont repris le chemin de l'école, la nuit qui tombe plus tôt, etc...

 

Et il faut reconnaitre que s’il n’y avait pas d’automne comme tampon, l’hiver serait une chanson drastiquement insupportable. Moi qui adore l’été, sa légèreté, sa lumière, sa chaleur et qui aimerais qu’il s’étire toujours un peu plus, car mon cœur s’y sent en vacances. L’été c’est une période de « nonchalance bien avouée ». Et en ce qui me concerne, ça se voit clairement sur le plan vestimentaire (t-shirts, shorts de tissus légers et sandales). Mais lorsque les premières mesures de l’automne se font entendre, que le froid revient et qu’il y a plus de feuilles au fond de la piscine que dans les arbres, il est normal que la déception survienne. Mais c’est alors que me prend le goût de revoir ma garde -robe et de dénicher des morceaux de vêtements qui vont me mettre en harmonie avec mon état d’âme. Un nouveau jeans, une chemise colorée, une paire de bas chauds, un chandail, un veston sport…

 

Ajouter à cela les nombreuses occasions gastronomiques et vinicoles en famille qui pour moi sont fort appréciées durant la saison des couleurs. Sans oublier les différentes fêtes (Oktoberfest, Halloween, etc…)

 

Bref, comme la plus grande qualité de l’être humain est de « s’adapter » je décide alors de voir le passage à l’automne comme « un petit détour ». Et en termes de détours, l’été nous y a préparés longtemps d’avance avec sa couleur dominante, soit ses innombrables cônes orange. 

 

Sur ce, que vous soyez en train d’écouter L’Été Indien, It’s ’Raining Again, ou encore, Les Feuilles Mortes, je vous souhaite un excellent automne.

 

Si vous avez envie de m’écrire, ou encore pour connaitre les dates de mon prochain spectacle rendez-vous au alaindumas.ca

 

À bientôt,

Alain Dumas

Mots clés: alain dumas

Laisser un commentaire